Étude d’impact de la maïsiculture française sur l’eau, les sols, le dérèglement climatique et la biodiversité

ÉTUDE IMPACTS MAIS FRANCE

Le maïs consomme-t-il tant d’eau ? Quelles sont les répercussions de l’utilisation des engrais, des phytosanitaires ? Quel est le poids de la maïsiculture sur l’environnement ? Consultants Naturels a réalisé pour le compte du WWF-France une étude d’impact de la culture du maïs en France.

Si le maïs, céréale majeure, est intimement lié au développement de notre société, c’est parce qu’il provient de la très grande diversité de ses variétés et des utilisations qui en sont faites. Des variétés précoces aux variétés tardives, du maïs grain au maïs fourrage, du séchage au broyage, de l’amidonnerie au carburant pour moteur, le maïs offre en effet un panel de possibilités inégalé.

Cependant, l’industrie de la maïsiculture actuelle n’est envisageable qu’en puisant dans les ressources, aussi bien en amont de la filière avec l’utilisation d’engrais issus de la pétrochimie que des produits phytosanitaires en « cide » issus de la chimie (pesticides, fongicides, herbicides, etc.) que pendant la phase de production avec notamment l’utilisation de l’eau d’irrigation mais aussi par l’utilisation d’une mécanisation fonctionnant avec des ressources non renouvelables.

Aujourd’hui répandu sur l’ensemble de la planète, le maïs entretien une relation intrinsèque très étroite avec la ressource en eau. Les territoires agricoles et leur potentialités sont en effet très hétérogènes sur la planète, autant en termes d’accessibilité de l’eau que de qualité des sols ou de contexte faunistique ou floristique. Plus évident encore, l’hétérogénéité météorologique et climatique conduit inévitablement à des stratégies de cultures différentiées et adaptées, dans la mesure où cela est réalisable. Dès lors que la production de 1kg de maïs nécessite 400 à 500 litres d’eau (et même d’avantage selon certaines sources), on conçoit le poids que fait peser cette culture, notamment le maïs irrigué, sur la ressource en eau.

Répartition en France des sources de l’eau utilisée pour la maïsiculture irriguée – Consultants Naturels

Sans rentrer ici dans l’évaluation de ces contextes, cela signifie notamment que le cycle de l’eau, depuis les précipitations jusqu’à l’infiltration et la percolation, en passant par l’absorption racinaire impacte sur le potentiel cultural d’une espèce. On ne cultive ainsi pas de citronnier sur le permafrost sibérien ni de vigne dans le Golfe de Guinée. Il en va de même pour le maïs pour lequel les conditions pédologiques et météorologiques, notamment, conditionnent la culture.

S’il est possible de trouver des terrains favorables à cette culture quasiment sur l’ensemble de la planète, les conditions hydriques en revanche ne s’inscrivent pas dans cette même logique. Ainsi, si elles ne sont pas les seuls facteurs, la température et les précipitations vont ainsi largement conditionner le potentiel cultural du maïs sur un territoire au travers principalement de l’évapotranspiration et de la disponibilité de la ressource hydrique : des températures élevées provoqueront une augmentation de l’évapotranspiration et donc un accroissement de la demande en eau du maïs qui peut très rapidement faire peser un poids conséquent sur la ressource en eau, autant du point de vue qualitatif que quantitatif au travers de l’irrigation. Cette irrigation permet aujourd’hui ainsi de s’affranchir d’un manque naturel de précipitation et d’installer sur la planète la culture du maïs en des endroits où naturellement il n’y pourrait pas pousser.

Par effet boule de neige, et parce que la biosphère n’est régie qu’au travers d’équilibres en perpétuel déplacement, cela impactera donc sur les sols, la faune, la flore, mais également sur le climat (en modifiant localement l’albédo par exemple) et la qualité de l’air.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Sommaire de l’étude d’impact de la culture du maïs en France

1 – INTRODUCTION

2 – CONTEXTE DE LA MAÏSICULTURE

2.1 Périodes de culture du maïs au sein de COP
2.2 Productions francaises de maïs
2.3 Territorialisation de la culture de maïs en France
2.3.1 Surfaces de maïs grain par rapport à la surface agricole utile départementale
2.3.2 Surfaces de maïs fourrage par rapport à la surface agricole utile départementale
2.4 Irrigation et maïsiculture
2.5 Préalable: pourquoi l’irrigation
2.6 Répartition régionale des prélèvements d’eau en France
2.7 La filière maïsicole francaise

3ENJEUX DE LA MAÏSICULTURE

3.1 Pratiques impactantes
3.2 Relations a` la ressource en eau et au sol : fonctionnement, enjeux, risques
3.3 Enjeux
3.3.1 L’irrigation
3.3.2 Fertilisation
3.3.3 Produits phytosanitaires
3.4 Spécificité des sols
3.4.1 Risques
3.5 Relations a` la biodiversité : fonctionnement, enjeux, risques
3.5.1 Enjeux
3.5.2 Risques
3.6 La question climatique : fonctionnement, enjeux, risques
3.6.1 Enjeux
3.6.2 Risques
3.7 Relation a` l’économie : fonctionnement, enjeux, risques
3.7.1 Enjeux
3.8 Notice sur la culture OGM en France
3.8.1 Etat des lieux
3.8.2 Enjeux agricoles
3.8.3 Enjeux sociaux
3.8.4 Enjeux sanitaires
3.8.5 Enjeux environnementaux

4RISQUES INTRINSÈQUES AU MAÏS ET À SA CULTURE

4.1 Les semences de maïs
4.1.1 Type de maïs et origine
4.2 Culture du maïs
4.2.1 Pratiques culturales
4.3 Écoulement d’eau et transfert de pollutions: note technique
4.3.1 Fertilisants et produits phytosanitaires
4.3.2 Les écoulements : culture – sol ‐ rivière – océan
4.4 Irrigation
4.4.1 Types
4.4.2 Pratiques
4.4.3 Origines des eaux d’irrigation
4.4.4 Sources
4.4.5 Synthèse des risques
4.4.6 Type
4.4.7 Relation entre les rendements et les apports azotés
4.4.8 Périmètre d’utilisation
4.4.9 Quantité et géographie des fertilisants
4.4.10 Synthèse des risques
4.5 Utilisation de produits phytosanitaires
4.5.1 Type
4.5.2 Dangerosité
4.5.3 Méthodologie de l’utilisation
4.5.4 Fréquence de passage: IFT
4.5.5 Quantité
4.5.6 Synthèse des risques
4.6 Le Maïs OGM
4.6.1 OGM et Environnement
4.6.2 Aspects sanitaires

5 – IMPACTS DE LA CULTURE DU MAÏSB ET DE SON ORGANISATION SUR LES FACTEURS EAU, SOL, CLIMET, BIODIVERSITÉ

5.1 Rappel
5.2 Impacts de la maïsiculture sur l’eau
5.2.1 Impact des pratiques culturales
5.2.2 Contamination des ressources eaux souterraines
5.2.3 Contamination des ressources eaux de surfaces
5.2.4 Contamination des ressources eaux côtières
5.2.5 Empreinte eau : Waterfootprint©
5.2.6 Bilan des impacts sur l’eau
5.3 Impacts de la maïsiculture sur les sols
5.3.1 Impacts des pratiques culturales
5.3.2 Qualité des sols
5.3.3 Impacts sur l’aménagement des sols
5.3.4 Bilan des impacts sur les sols
5.4 Maïsiculture et dérèglement climatique
5.4.1Impact GES de la production de maïs
5.4.2 Adaptation de la maïsiculture au dérèglement climatique
5.5 Impacts de la maïsiculture sur la biodiversité
5.5.1 Impacts des pratiques culturales sur l’avifaune
5.5.2 Impacts des pratiques culturales sur la biodiversité de surface
5.5.3 Impacts des pratiques culturales sur la biodiversité souterraine
5.5.4 Impacts des pratiques culturales sur la biodiversité aquatique
5.5.5 Analyse des politiques et des aménagements
5.5.6 Bilan des impacts sur la biodiversité