Le graphène

2 mai 2013 0 Commentaire

Alexander AlUS

On entend ici ou là que le graphène serait la nouvelle solution au stockage de l’énergie, qui aiderait notamment à stocker les énergies de flux telles que celles produites par les panneaux photovoltaïques ou les éoliennes. Très puissant, très résistant, flexible et biodégradable, il revêt a priori un certains nombre d’avantages alléchants. Reste à évaluer le bénéfice/risque d’une telle technologie. Une petite vidéo d’introduction pour aborder ce matériau utilisé comme super-pile.

Le graphène peut être produit de différentes manières. A partir du graphite, dont les ressources existent en quantité limitée. Le coût d’extraction semble aujourd’hui encore prohibitif. Sinon, à partir de carbure de silicium chauffée à très haute température. A partir du cristal. Par la décomposition catalytique d’un gaz carboné sur du métal. Ou pas voie chimique.

Dans le graphène, les électrons se déplacent beaucoup plus rapidement que dans la silice. En tant que matériau, il est 200 fois plus résistant que l’acier et 6 fois plus léger. Pas mal de questions donc autour de ce carbone …

 

 

The Super Supercapacitor | Brian Golden Davis from Focus Forward Films on Vimeo.